Activer l'enregistrement partiel pour les actions invocables (mise à jour critique)

Cette mise à jour critique améliore le comportement et les effets des actions invocables échouées. Elle affecte uniquement les appels d'API REST externes à des actions invocables exécutés en masse. Avec cette mise à jour, lorsque vous invoquez une série d'actions dans une requête unique, l'échec d'une seule action invocable n'entraîne pas l'échec de la transaction complète. Sans cette mise à jour, si une seule action invocable échoue, les autres actions invocables de la transaction sont annulées et la transaction complète échoue.

Où : cette modification s'applique à Lightning Experience et à Salesforce Classic dans les éditions Essentials, Professional, Enterprise, Performance, Unlimited et Developer.

Pourquoi : sans cette mise à jour critique, si une action invocable échoue, les autres actions invocables dans la même transaction sont annulées. Avec cette mise à jour critique, Salesforce effectue trois tentatives d'exécution des actions invocables et annule uniquement celles dont l'exécution échoue. Cette fonctionnalité est appelée « enregistrement partiel ».

La plupart des types d'action invocable qui sont invoqués via l'API REST sont activés avec la fonctionnalité d'enregistrement partiel. Cependant, même avec cette mise à jour critique, les types d'action suivants ne prennent pas en charge la fonctionnalité d'enregistrement partiel :
  • Annuler une commande de réalisation

  • Commandes d'annulation

  • Capturer des fonds

  • Espaces de travail de contenu

  • Créer une commande de réalisation

  • Créer une facture à partir d'une commande de réalisation

  • Créer un rapport de service

  • Services externes

  • Générer des ordres d'exécution

  • Apex invocable

  • Acheminement basé sur les compétences

  • Soumettre la réponse à un formulaire numérique

L'enregistrement partiel peut entraîner le déclenchement répété d'un appel externe et les appels externes ne peuvent pas être annulés. Les appels externes répétés peuvent se produire uniquement si un flux est lancé à partir d'un processus ou invoqué depuis l'API REST et qu'il effectue plusieurs tentatives d'exécution de l'action qui déclenche les appels externes.

Puisque l'enregistrement partiel peut entraîner plusieurs tentatives d'exécution d'une action, la transaction risque d'être plus longue que prévue. Votre organisation risque ainsi d'atteindre certaines limites plutôt que prévu.

Quand : la mise à jour critique initie l'activation automatique le jeudi 9 avril 2020. Avant cette date, ou avant l'activation de cette mise à jour critique dans votre organisation de production, nous recommandons de la tester dans une organisation sandbox ou Developer Edition afin de vérifier le fonctionnement des actions invocables. Si vous travaillez dans votre organisation de production, testez pendant les heures creuses.

Comment : dans Configuration, saisissez Mises à jour critiques dans la case Recherche rapide, puis sélectionnez Mises à jour critiques. Cliquez sur Activer en regard de la mise à jour Activer l'enregistrement partiel pour les actions invocables.

Révisez toutes les intégrations d'API qui utilisent des actions invocables afin de vérifier le comportement de l'enregistrement partiel.